- RESISTANTS et AMIS de la RESISTANCE - ANACR - FINISTERE

Lundi 27 juin 2022 - QUIMPER HOMMAGE à Robert LOUSSOUARN - Porte-Drapeau de l’ANACR 29 « Cher Robert, Pendant 10 années tu as été avec une grande fidélité, courage, ténacité, le porte-drapeau départemental de notre Association des Anciens Combattants de la Résistance du Finistère (ANACR 29). Chaque dernier dimanche d’avril, en Hommage aux déportés-es morts dans les camps nazis, chaque 8 mai Jour de la Victoire sur l’Allemagne nazie, chaque 15 mai à la cérémonie du Maquis de Penarpont-Châteaulin ,chaque 27 mai Journée Nationale de la Résistance mais également Journée du Souvenir de la Création du Conseil National de la Résistance avec son programme progressiste ce 27 mai 1943, chaque 18 juin en mémoire de l’Appel historique lancé par le Général de Gaulle à la BBC le 18 juin 1940, chaque 14 juillet en mémoire des combats de Quillien – Tourc’h et Kernabat – Scaër le 14 et 15 juillet 1944, chaque 11 novembre en mémoire de l’armistice signé le 11 novembre 1918 mettant fin à la première guerre mondiale, tragédie qui durera 4 longues années ; tu portais haut et fièrement notre drapeau aux couleurs de la République, aux couleurs de la France, ce drapeau des Héroïques résistants-es du Finistère. Honneur à toi Robert et merci ! Seule ta maladie t’a empêché de poursuivre ta mission ; ce drapeau entouré de tous tes chers camarades Porte-Drapeaux, de tous tes amis de l’ANACR départementale. Cher Robert, repose en paix ; ton souvenir ne nous quittera jamais. Nous présentons à toute ta famille nos sincères condoléances attristées ; votre peine est la nôtre ». Anne FRIANT-MENDRES Présidente de l’ANACR Départementale du Finistère, Vice-Présidente du Comité National de l’ANACR.


Jean GOSSET
Stacks Image 7307

Jean GOSSET, professeur de philosophie aux Lycées de Brest, puis de Vendôme, chef du réseau de Résistance Cohors-Asturies, arrêté à Rennes en avril 1944, mort au camp de concentration de Neuengamme en décembre 1944, Compagnon de la Libération.
Il avait tout juste 32 ans quand il est mort. Il était marié, il avait trois enfants, de 3 à 8 ans : ma sœur aînée l’avait à peine connu ; moi, la seconde, encore moins ; et notre jeune frère ne s’en souvient pas du tout.

Il avait fait, comme officier, tout son devoir en 1939-1940 ; ayant échappé à la captivité, démobilisé, il aurait pu se contenter de reprendre le cours de sa vie : ancien élève de l’École Normale Supérieure de la rue d’Ulm, agrégé de philosophie, professeur au Lycée de Vendôme, il allait écrire sa thèse, sous la direction de Gaston Bachelard, bref, une brillante carrière s’offrait à lui.

Il aurait pu également se contenter de résister par la pensée et par la plume. Il prit le parti plus dangereux de l’action clandestine dans le domaine du renseignement et de l’engagement militaires.

Adjoint, puis remplaçant de Jean Cavaillès, son chef de réseau, il fut lui aussi arrêté, puis envoyé dans le camp de concentration de Neuengamme, où il trouva la mort.
Tout est dit de cette courte vie.
Tout reste à dire.

D. R.-G.
Sur les traces de Jean Gosset (1912-1944)
14,5 x 20,5 cm, 252 p., + 16 p d’illustrations

Sommaire :
Préface de Laurent Douzou (historien de la Résistance)
« Un grand nom méconnu »

Origines
Une jeunesse studieuse
Les débuts dans la vie
L’engagement personnaliste
L’engagement citoyen
1940, le refus
La recherche philosophique
Activités clandestines
Le témoignage du résistant sur sa vie
(Nuit blanche)

L’Action immédiate
Dans les griffes des nazis
Matricule 39.441
Chronologie

Le livre de Danielle Rioul-Gosset, publié par les éditions Scripta, peut être commandé par l’intermédiaire d’un libraire ou directement à :
Numerilis,
Anoux la Grange
54800 JOUAVILLE

Bon de commande sur le site:
editions-scripta.com

16,80 € + 4 € (frais de port)
Informations :
info@editions-scripta.com

Dépôt légal : septembre 2013
ISBN 9782353212187

Tél : 09.51.71.00.49
Fax : 02.22.44.09.61

RCS BRIEY 484 721 428
FR4848472142800015

Made in RapidWeaver