- RESISTANTS et AMIS de la RESISTANCE - ANACR - FINISTERE

Lundi 27 juin 2022 - QUIMPER HOMMAGE à Robert LOUSSOUARN - Porte-Drapeau de l’ANACR 29 « Cher Robert, Pendant 10 années tu as été avec une grande fidélité, courage, ténacité, le porte-drapeau départemental de notre Association des Anciens Combattants de la Résistance du Finistère (ANACR 29). Chaque dernier dimanche d’avril, en Hommage aux déportés-es morts dans les camps nazis, chaque 8 mai Jour de la Victoire sur l’Allemagne nazie, chaque 15 mai à la cérémonie du Maquis de Penarpont-Châteaulin ,chaque 27 mai Journée Nationale de la Résistance mais également Journée du Souvenir de la Création du Conseil National de la Résistance avec son programme progressiste ce 27 mai 1943, chaque 18 juin en mémoire de l’Appel historique lancé par le Général de Gaulle à la BBC le 18 juin 1940, chaque 14 juillet en mémoire des combats de Quillien – Tourc’h et Kernabat – Scaër le 14 et 15 juillet 1944, chaque 11 novembre en mémoire de l’armistice signé le 11 novembre 1918 mettant fin à la première guerre mondiale, tragédie qui durera 4 longues années ; tu portais haut et fièrement notre drapeau aux couleurs de la République, aux couleurs de la France, ce drapeau des Héroïques résistants-es du Finistère. Honneur à toi Robert et merci ! Seule ta maladie t’a empêché de poursuivre ta mission ; ce drapeau entouré de tous tes chers camarades Porte-Drapeaux, de tous tes amis de l’ANACR départementale. Cher Robert, repose en paix ; ton souvenir ne nous quittera jamais. Nous présentons à toute ta famille nos sincères condoléances attristées ; votre peine est la nôtre ». Anne FRIANT-MENDRES Présidente de l’ANACR Départementale du Finistère, Vice-Présidente du Comité National de l’ANACR.


Pierre Charretteuret et Paul Marie Gourmelen
Nous sommes le 29/06/44 , les américains ne sont pas encore arrivés en Bretagne .La percée d'Avranches aura lieu le 30 Juillet donc un mois après et l'été 1944 s'annonce très difficile pour la  Résistance bretonne  qui va être victime d'une féroce répression des troupes allemandes.

Celles-ci craignent bien sûr l'arrivée de l'armée US et veulent empêcher les résistants de participer à la Libération, ce qui sera le cas partout  : les Résistants du centre-Bretagne retarderont par harcèlement,  le recul des troupes allemandes , comme celles du général parachutiste Ramcke en route vers Brest.

Leur but était de créer des "poches " sur la côte bretonne ,autour des ports ,ce qui sera le cas à Lorient ou St Nazaire ,mais échouera à Brest devenue "forteresse" ,Festung en allemand) où le siège de la  ville durera un mois.

Je ne sais pour quelle raison les deux résistants Pierre Charretteur , né à Plouzané (Finistère) le 29/06/1920 et Paul  Marie Gourmelen ,né le 01/02/1924 à Rennes (Ille et Vilaine) ,ont quitté leur travail aux PTT de Landerneau pour rejoindre un maquis au centre-Bretagne à la limite des deux départements (Finstère et Côtes du Nord) ,entre Carhaix et Locarn...

Ce 29 Juin ,ils  sont surpris par une colonne allemande comprenant aussi des miliciens et des "breiz Atao" (autonomistes collaborateurs avec les nazis).

Les résistants sont installés à table, pour manger, dans un café (à l'époque on dit : "débit de boissons"); ils n'ont pas le temps de se défendre ;les allemands mettent le feu à la maison (le patron M.Guéguen et deux résistants y trouvent la mort ).

Les autres sont rassemblés sur la place , avec des otages.

Certains sont fusillés ensuite , dont P.Charretteur et P. Gourmelen , les 13 autres seront déportés ; seuls 2 d'entr'eux reviendront des camps de la mort.

Jean-Claude Cariou

Made in RapidWeaver