- RESISTANTS et AMIS de la RESISTANCE - ANACR - FINISTERE

Lundi 27 juin 2022 - QUIMPER HOMMAGE à Robert LOUSSOUARN - Porte-Drapeau de l’ANACR 29 « Cher Robert, Pendant 10 années tu as été avec une grande fidélité, courage, ténacité, le porte-drapeau départemental de notre Association des Anciens Combattants de la Résistance du Finistère (ANACR 29). Chaque dernier dimanche d’avril, en Hommage aux déportés-es morts dans les camps nazis, chaque 8 mai Jour de la Victoire sur l’Allemagne nazie, chaque 15 mai à la cérémonie du Maquis de Penarpont-Châteaulin ,chaque 27 mai Journée Nationale de la Résistance mais également Journée du Souvenir de la Création du Conseil National de la Résistance avec son programme progressiste ce 27 mai 1943, chaque 18 juin en mémoire de l’Appel historique lancé par le Général de Gaulle à la BBC le 18 juin 1940, chaque 14 juillet en mémoire des combats de Quillien – Tourc’h et Kernabat – Scaër le 14 et 15 juillet 1944, chaque 11 novembre en mémoire de l’armistice signé le 11 novembre 1918 mettant fin à la première guerre mondiale, tragédie qui durera 4 longues années ; tu portais haut et fièrement notre drapeau aux couleurs de la République, aux couleurs de la France, ce drapeau des Héroïques résistants-es du Finistère. Honneur à toi Robert et merci ! Seule ta maladie t’a empêché de poursuivre ta mission ; ce drapeau entouré de tous tes chers camarades Porte-Drapeaux, de tous tes amis de l’ANACR départementale. Cher Robert, repose en paix ; ton souvenir ne nous quittera jamais. Nous présentons à toute ta famille nos sincères condoléances attristées ; votre peine est la nôtre ». Anne FRIANT-MENDRES Présidente de l’ANACR Départementale du Finistère, Vice-Présidente du Comité National de l’ANACR.


Appel pour retrouver la photo de 4 résistants
Bonjour

Brest. L'appel pour retrouver la photo de 4 résistants
Ouest-France Brest 03/06/2017 Laurence GUILMO

http://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/brest-l-appel-pour-retrouver-la-photo-de-4-resistants-5037360

Stacks Image 11
Pour honorer la mémoire des 19 Brestois fusillés au Mont Valérien, dont la stèle se trouve au Guelmeur, Gildas Priol et Roger Berthelot recherchent les photos de quatre résistants.

Ces jeunes Brestois font partie des 19 Francs-tireurs et partisans (FTP) exécutés par les Nazis, le 17 septembre 1943, au Mont Valérien. Pour honorer leur mémoire, des associations recherchent leurs portraits.
Une stèle
C'est un jardin dédié aux 19 Brestois fusillés au Mont Valérien. Il est situé au Guelmeur, près de l'école Diwan, à l'angle des rues Lacordaire et Georges-Melou. Une stèle s'y dresse, consacrée à ces résistants Francs-tireurs et partisans (FTP), exécutés par les Nazis, le 17 septembre 1943, à Suresnes, près de Paris, avec 991 autres combattants français. Le nom de chacun de ces Brestois y est gravé.
Une mémoire
Une deuxième action contre l'oubli est en cours à l'initiative de l'Association des anciens combattants résistants (Anacr) et de Fort Montbarey, le mémorial des Finistériens. Objectif : retrouver le portrait de chacun. « Nous avons déjà retrouvé quinze photos grâce à internet, via notre page Brest 44 sur Facebook, et aux archives municipales. Il en manque encore quatre ! En faisant appel à Ouest-France, nous espérons qu'une connaissance ou un proche reconnaîtra l'un de ces résistants, et nous contactera », explique Gildas Priol, 29 ans, animateur de la page et membre de l'Anacr.
Les associations veulent préserver la mémoire des résistants, en lien avec les jeunes générations.
« Pour faire passer un message, l'image est primordiale », affirme le jeune homme. L'an prochain, le forum brestois de la résistance sera d'ailleurs consacré aux FTP.
Arrêtés par des Français
Pour la grande majorité, ces résistants étaient ouvriers à l'arsenal et membres du Parti communiste. Ils ont été arrêtés par la police française entre 1942 et 1943. Et « sauvagement torturés ! », ajoute Roger Berthelot, de l'Anacr. Ils ont été remis à la police allemande, puis emprisonnés. En août 1943, ils ont été condamnés à mort par un tribunal militaire allemand. La plupart ont été jugés pour des « actions de francs tireurs » (tracts, sabotages, etc.)et quelques-uns pouravoir entrepris de « recréer le Parti communiste illégal ».

Les quatre résistants dont il manque la photo

0


Lucien Argouach est né le 11 octobre 1921, au Relecq-Kerhuon. Il est le fils de Maria Piolot et d'Etienne Argouach. Arrêté en octobre 1942, il est décédé à 22 ans.
Paul Le Gent est fils de Paul Louis Le Gent et d'Anna-Marie Corvé. Il est né le 5 juin 1913, à Brest. Il s'est marié avec Yvonne Creff, avec laquelle il a deux garçons, Jean-Claude et Yvon. Il a été arrêté sur dénonciation en octobre 1942. Il a été exécuté à 30 ans.
Etienne Rolland est né le 10 novembre 1916, à Brest. Il est le fils d'Alexandre Rolland et de Marie Le Roy. Il s'est marié avec Yvonne Stéphant et est père de trois enfants. Il a été tué à 26 ans.
Charles Vuillemin est né le 28 mars 1918, à Brest. Son père est décédé lors de la Première Guerre mondiale. Le jeune homme a été officier radio dans la marine marchande. Il est devenu un des chefs locaux des FTP. Il prit part à l'attentat contre l'hôtel Moderne à Brest, siège de la Kreiskommadantur. Arrêté en 1943, il est décédé à 24 ans. À Saint-Marc, une rue porte son nom.
Dix fusillés avaient été oubliés
Pour rappel, dix Brestois faisaient partie des 19 FTP fusillés le 17 septembre 1943 au Mont-Valérien, près de Paris. Mais leurs noms ne figuraient pas sur la cloche de ce lieu de mémoire. Cet oubli a été réparé en 2010.
Contact : 06 45 90 98 33 ; Facebook : Brest 44

Made in RapidWeaver