Ami(e)s de la Résistance
ANACR du Finistère
www.lesamisdelaresistancedufinistere.com
 
53, impasse de l’Odet
29 000 Quimper
 Conseil National du 7 novembre 2007
Comme chaque année où ne siège pas le Congrès National de l’ANACR, la tradition est de convoquer à l’automne une session plénière statutaire du Conseil National.
Ordre du jour : un an après Limoges, état de l’association et perspectives à moyen terme.
                  1- 27 mai, journée nationale de la Résistance
                  2 -information sur le prochain Congrès National à la mi-novembre
                  3-les problèmes du monde combattant
                  4-la bataille de la mémoire, le Concours de la Résistance et de la Déportation
Bref Compte-rendu de ces différents points :
 Point 4 : Il a été abordé en premier, par Jean Thouvenin. Il a fait état de menaces pesant sur le Concours de la Résistance. A la demande de la Présidente du jury national, une réflexion sur l’évolution de ce concours est en œuvre. Parmi les réflexions retenues, il serait question de réunir un jury académique et non plus départemental.
L’ANACR souhaite défendre le principe du jury départemental et d’une remise des prix par le préfet, garant de la reconnaissance de la Résistance.
Il est aussi souhaité que les jeunes soient  mieux récompensés.
Jean Thouvenin et Colette Gaudry sont membres du Jury national pour l’ANACR et les Ami(e)s.
Point 1 : Où en sommes-nous concernant la journée du 27 mai ?
Rappel : lettre du 18 avril 2007 du candidat à la présidence de la République, Nicolas Sarkozy, dans laquelle le candidat prend des engagements concernant cette journée en cas d’accord des autres associations. Or il y a eu enfin accord de toutes les associations à la dernière réunion de l’UFAC, le 11 octobre 2007 pour faire du 27 mai la Journée Nationale de la Résistance. (cf page 2 du Journal de la Résistance)
Par ailleurs une adresse aux parlementaires a été faite en ce sens.
Il nous est demandé de faire prendre une délibération favorable au 27 mai  par les Conseils Généraux et Régionaux.
Comment situer la journée du 22 octobre de cette année et la lecture de la lettre de Guy Môquet ?
Sans renoncer au combat pour le 27 mai, partout des Résistants et des Ami(e)s se sont rendus dans les lycées pour participer à cette lecture et expliquer son contexte.
Avec Maurice Druon, auteur ainsi que son oncle, Joseph Kessel, des Paroles du Chant des Partisans, Jacques Varin s’est interrogé : «  Que veulent exprimer ceux qui refusent de la lire ? »
Maurice Druon est allé, lui, lire cette lettre dans son ancien lycée. Nous aussi.
Cette journée du 22 octobre, son écho dans la presse, ont souvent permis de mesurer l’intérêt, mais aussi l’ignorance concernant cette période de notre histoire.
Point 2 : Le prochain Congrès de l’ANACR aura lieu les 14, 15, 16 novembre 2008 à Marseille
Des questions essentielles comme la nécessité d’ouvrir le Journal de la Résistance sur l’extérieur seront posées. Il faudra aussi prendre des décisions d’action pour développer la connaissance de la Résistance et affronter la bataille de la mémoire.
Point 3 : Jacques Weiller précise dans quelles conditions des aides peuvent être accordées aux anciens combattants et à leurs familles. Faire la demande auprès des services sociaux de l’ONAC.( 02 98 55 81 82 ou 02 98 55 81 81), ou nous contacter.
Le statut précaire des Chargés de la mémoire combattante auprès de l’ONAC a été évoqué.
Autre sujet : si des dossiers de Résistants en vue d’obtenir une reconnaissance des services rendus sont en cours ou en attente, il faut faire remonter l’information au niveau départemental, puis national.( cf Journal de la Résistance 1199, août 07, page 2 )
Chers Résistants et Ami(e)s, la lecture attentive du  dernier Journal de la Résistance complètera ce compte-rendu. Il ne retrace que les grandes lignes de cette réunion du Conseil National, à laquelle, en votre nom, j’étais présente.
Amitiés à toutes et à tous.

ANNE FRIANT-MENDRES