Stacks Image 45

Cérémonies du 8 mai 2020




Mis en ligne sur le site le 9 mai 2020 / mise à jour le 10 mai 2020 / mise à jour le 1er août 2020


Aux membres du Comité Départemental du Concours National de La Résistance et de La Déportation 

Bonjour,

Pour votre information:ci-dessous, le message que j'adresse aux enseignants fidèles de notre Concours et qui, nous le savons, ne manqueront pas d'évoquer auprès de leurs élèves ce 8 mai 1945 où l'Allemagne nazie capitulait sans conditions... 
Portez-vous bien , selon une formule que nous entendons souvent.

Bien cordialement

Alain MELEARD


En cette veille d'un 8 mai particulier, dans le contexte d'une situation inédite, je pense aux temps "normaux" où les lauréats du Concours se retrouvaient avec leurs professeurs pour participer aux commémorations et lire les textes habituels que je vous transmets , si vous souhaitez évoquer avec nos lycéens et collégiens le 75eme anniversaire de la chute du Nazisme.

- Message 2020 de l'Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre (UFAC)
- Ordre du jour du Général de Gaulle du 9 mai 1945
- Ordre du jour du général de Lattre de Tassigny du 9 mai 1945
Nous aurions tous souhaité mener à bien le Concours, la distribution des Prix, le Voyage en Normandie...
Ce n'est que partie remise pour des jours meilleurs.
D'ici là , recevez, au nom du Comité, tous nos encouragements pour la poursuite de vos activités auprès de nos jeunes. Chacun a pu, je l'espère, mesurer votre rôle essentiel en ces temps de confinement et la part que vous prendrez dans l'après...

Bien sincèrement


Alain MELEARD


Président du Comité du Prix de la Résistance et de la Déportation



Ci dessous : Cérémonie du 8 mai 2020 TELGRUC par Guy HERVY

Stacks Image 118


Ci dessous : Cérémonie du 8 mai 2020 au monument aux morts de FOUESNANT et au monument aux fusillés de MOUSTERLIN (Anne Friant)

Stacks Image 100
Stacks Image 102
Stacks Image 98


Ci dessous : Cérémonie du 8 mai 2020 MIMI GUILLOU en hommage au maquis de SAINT-GOAZEC

Stacks Image 87
Stacks Image 90


Ci dessous : Cérémonie du 8 mai 2020 MARILYNE LE SAUX dans le MORBIHAN à ETEL

Stacks Image 104


Ci dessous : Cérémonie du 8 mai 2020 à RUEIL-MALMAISON par Yves QUERE

Hommage à ESTIENNE d'ORVES

Stacks Image 114
Stacks Image 78
Stacks Image 74

La Seconde Guerre mondiale se termine officiellement en Europe le 8 mai 1945.


La veille, le 7 mai 1945, à Reims, dans la salle de classe d’un collège, au Quartier général des Forces Alliées en Europe commandées par le général Eisenhower, avait été signé le premier acte– purement militaire- de la capitulation sans condition de l’Allemagne nazie.

Le 8 mai, lors d’une cérémonie solennelle au Quartier général du maréchal Joukov, à, Berlin, est signé l’acte définitif de la capitulation sans condition de l’Allemagne nazie, à 23h01 heure allemande, soit le 9 mai à l’heure de Moscou. Les signataires sont :

-pour le haut commandement militaire allemand, le maréchal keitel, représentant l’amiral Dönitz, successeur d’Hitler, l’amiral von Friedeburg représentant la Marine allemande, le général Stumpff représentant l’Armée de l’air allemande

- pour les vainqueurs, par le Maréchal Joukov au nom du commandement suprême de l’Armée rouge, et par l’ Air chief Marshal Tedder au nom du général Eisenhower, Commandant en chef de la Force expéditionnaire Alliée.

Egalement présents, et signant en qualité de témoins « witnesses », le général Spaatz, commandant des forces stratégiques aériennes des Etats-Unis et le général de Lattre de Tassigny commandant en chef de la 1ère armée au nom de la France.

Remarquant l’absence du drapeau français, le général de Lattre de Tassigny obtint qu’un pavillon à nos couleurs soit fabriqué à la hâte.

La présence d’un général français est une victoire diplomatique pour notre pays, consacrant notre place parmi les vainqueurs.

Cette présence rétablit dans le concert des nations la République française qui succède à l’Etat français de Vichy collaborant avec l’Allemagne nazie.

« Quoi, les français aussi ? » se serait exclamé le maréchal Keitel.

Oui, les Français sont là !

Par deux dates majeures les Français ont gagné le droit d’être là !

-l’Appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle, premier acte de la France libre

-la création le 27 mai 1943, sous la présidence de Jean Moulin, du Conseil national de la Résistance, la rédaction d’un communiqué reconnaissant le général de Gaulle comme chef de la Résistance.

Par cet acte, la Résistance intérieure et la Résistance extérieure s’unissaient, montrant au monde que la France était toujours au combat pour sa Liberté et son Indépendance, que la France collaborationniste de Vichy n’était qu’une imposture.

Sera suivi le 15 mars 1944, le Programme du Conseil national de la Résistance « Les Jours Heureux » préparant la Libération, le rétablissement de la République, la reconstruction d’un pays ruiné, d’une France plus juste, plus solidaire, plus fraternelle.

Ce 8 mai 1945, c’est dans une Europe de larmes et de cendres, une Europe ruinée, que prend fin la Seconde Guerre mondiale.

Le bilan des pertes humaines est tragique. Plus de 60 millions de morts, civils et militaires

-on donne aujourd’hui le chiffre de 26 millions pour l’ex-URSS qui affronta une « guerre d’anéantissement » et compta près de  5000 « Oradour »

-567 000 pour la France, 418 000 pour les Etats-Unis, 450 000 pour le Royaume-Uni

Parmi ces morts, venant de tous les pays d’Europe, 5 millions de civils-dont des enfants au berceau- de confession ou de culture juive. Le crime absolu.

Le maréchal keitel, sera condamné à mort pour crimes de guerre et crimes contre l’Humanité, par le tribunal de Nuremberg et exécuté le 16 octobre 1946. (Pendu, pas fusillé comme il le réclamait). Friedeburg se suicidera le 23 mai 45.

Les pertes allemandes, elles, sont évaluées entre 6,6 et 8,6 millions.

Le 8 mai 1945, à Sétif en Algérie, en plein défilé fêtant la Victoire, un drame commençait. La France n’avait pas compris que les peuples colonisés, eux aussi, aspiraient à la Liberté et à l’Indépendance.

1945-2020 notre pays, notre Europe, a vécu 75 ans de Paix. Trois générations sans guerre, nos petits-enfants grandissent dans la sécurité. Les « Jours Heureux » promis, prix du courage de celles et ceux qui donnèrent leur vie pour nous.

Dans ces temps nouveaux, cette pandémie qu’il nous faut affronter, réfléchissons au monde que nous allons laisser à nos enfants. Une aspiration s’affirme à plus de justice envers toutes celles et ceux dont nous avons pu mesurer l’importance sociale dans cette crise. Réfléchissons ensemble aux valeurs qui nous rassemblent, l’éducation, la culture, la santé, la démocratie. Mettons nos idées, nos forces en partage, soyons unis, solidaires, fraternels, que fleurissent ces « Jours heureux » dont nous formulons le rêve ce 8 mai 2020.

Anne Friant

(Au crime, les nazis ajoutaient le pillage. 1000 milliards d’Euros pour notre pays, chiffre évalué en 2006 par des historiens sur archives.)

« La voie la plus courte pour l'avenir est toujours celle qui passe par l'approfondissement du passé. »

Aimé Césaire 26/6/1913-17/4/2008

Fait le 4/5/2020 Anne anne.friant@wanadoo.fr
Bonjour Madame Friant,

La cérémonie départementale à Quimper se fera en comité très restreint sous la présidence du préfet, en présence du maire et du DMD adjoint.
Un seul porte-drapeau sera présent, la présence de troupes militaires n'est pas autorisée et la cérémonie n'est pas ouverte au public.

Concernant vos initiatives, il faudra qu'elles restent isolées, qu'elles ne conduisent pas à des déplacements de groupe et, en tout état de cause, elles ne doivent pas coïncider avec les cérémonies officielles qui auront lieu hors la présence du public.

En effet, chaque commune pourra organiser sa cérémonie à condition de respecter les modalités suivantes :
- le nombre de participants limité à 5 personnes (un seul porte-drapeau),
- les mesures de distanciation physique,
- un seul dépôt de gerbe,
- la cérémonie est interdite au public.

Bien cordialement.

signature élec valérie