LESVEN cérémonie 2018
Mis en ligne le 11 novembre 2018
Stacks Image 36
Stacks Image 72
Stacks Image 70
Stacks Image 74

Article du 28 août 2018 art. d'Ouest-France LESVEN

Stacks Image 42
Gerbe de l'ANACR 29
Stacks Image 30


Photos prises par Joël PERSON
Jean-Claude CARIOU représentant l'ANACR du FINISTERE

Stacks Image 44
Stacks Image 28
Stacks Image 32
Stacks Image 34
Jean-Claude CARIOU et les deux porteurs de drapeaux d'Audierne et de DZ. 
Stacks Image 38
Le site de LESVEN
Stacks Image 56
Stacks Image 58

Dossier d'Alain BERRE en téléchargement :

Les combats de Beuzec Cap-Sizun


Stacks Image 78
LESVEN 26 AOUT 1944 LE TELEGRAMME

http://maquisardsdefrance.jeun.fr/t10800-les-combats-de-lesven-en-finistere-26-aout-1944

Le 6 juin 1944 les alliés débarquent en Normandie. En Bretagne, à la fin du mois d’août, les régions de Brest et de Lorient restent encore aux mains des allemands (Saint-Nazaire située en Loire inférieure n’est plus administrativement bretonne depuis 1941). Au Cap Sizun, extrême pointe de Cornouaille, c'est à Lézongar, sur la commune d’Esquibien, près d'Audierne, que 600 combattants ennemis se sont regroupés.

Le 25 août environ 200 allemands (dont une cinquantaine de blessés) du point d’appui d’Audierne vont essayer de gagner Brest via Crozon, depuis Lézongar. Ce sont des soldats et des aviateurs, et surtout des marins rescapés des combats navals qui viennent d’avoir lieu en baie d'Audierne dans la nuit du 22 au 23 août. Ils réquisitionnent une trentaine de charrettes et des chevaux et, conduits par un lieutenant SS, se dirigent vers Pors Lesven, une crique sise à environ dix kilomètres au Nord de Lézongar, sur la commune de Beuzec Cap Sizun. La crique fait face à la presqu’île de Crozon. Située au débouché d’un vallon, elle est appuyée à l’Est par une pointe rocheuse qui termine la crête qui surplombe le vallon.

Le déplacement ennemi est difficile et surveillé par les résistants. L'embarquement à bord de cotres armés de la 2ème flottille de patrouilleurs commandés par un enseigne de vaisseau qui connaît l’endroit ne va pas se passer comme prévu. En soirée, le groupe terrestre ennemi est contraint de renforcer ses positions au village de Kervigoudou situé 200 mètres au-dessus de la plage.

La résistance qui surveille toujours les mouvements allemands, d'abord hésitante, prend position : la section Danton de la compagnie FTP Kléber de Douarnenez occupe la pointe sous la protection d’éléments de la 4ème compagnie FFI de Tréboul, tandis que 6 hommes du corps franc de la compagnie FFI Surcouf de Pont-Croix verrouillent l’accès à la crique. D’autres résistants se tiennent en réserve à proximité de la route départementale qui mène de Douarnenez à la pointe du Van.

Le 26 août 1944, vers 1h30-2h00 du matin, le groupe Allaire de la 4ème compagnie FFI (arrivé inopinément sur la crête d’après certains) entame trop tôt le combat par un coup de feu involontaire sur les allemands qui ont commencé le transfert des blessés graves par embarcations, de la crique vers les cotres (il semble qu’au moment du tir seulement 5 blessés ont été transférés). Les allemands qui sont sur la plage paniquent : ils doivent mettre leurs blessés à l’abri et ne sont pas correctement armés pour riposter immédiatement. Cependant, la réponse des canons embarqués ennemis est vive tout comme celle des canons de 20 mm de DCA disposés à Kervigodou, sur les hauteurs, servis par des hommes de la Luftwaffe précédemment stationnés à la pointe du Raz, auxquels s’associent plusieurs mitrailleuses.

Un repli des résistants est nécessaire, tandis que le corps franc Surcouf réussit à bloquer les allemands sur la plage. Vers 2h30 les bateaux ennemis appareillent, avec seulement une vingtaine d’hommes transférés.

Les positions se figent jusqu’à 5h00-5h30, heure à laquelle les allemands de Kervigodou contre-attaquent en direction du village de Lesven, harcelés par quelques FTP de Kléber et le corps franc Surcouf. Vers 7h00, ils incendient les deux fermes de Lesven et massacrent un vieil homme infirme. Ils ne dépasseront pas le hameau voisin de Lézugar qu’ils devront abandonner.

La 7ème compagnie FFI de QUIMPER-FOUESNANT et les 2, 3, 4 et 5èmes compagnies résistantes de Douarnenez viennent renforcer le dispositif. Le reste de la compagnie Surcouf arrive vers 8 heures. Les résistants font prisonniers des groupes d’allemands qui, pour beaucoup, n’ont plus la volonté de combattre.

Au village de Kervigoudou, des civils restés sous la garde ennemie, subissent les coups de feu des résistants.

A 10 heures, malgré l'arrivée des résistants d'Audierne et de Plogastel-St-Germain l’issue du combat reste encore incertaine. Pourtant les ennemis sont repoussés du village de Lesven, et même de celui de Kervoal, occupé quelques instants.

A midi, aucun avantage décisif n’est pris d’un côté comme de l’autre.

Dans l'après-midi, sous une chaleur étouffante, des compagnies de Briec et la compagnie de choc FFI Bretagne dotée d’une automitrailleuse (qui tombera en panne sur zone) viennent renforcer les troupes amies. Les officiers étudient les positions et décident d'attaquer par l'Ouest, flanc précaire de la position de Kervigoudou où se sont retranchés la plupart des allemands.

L'assaut final est donné vers 17h00 heures. A l’Ouest, les résistants encerclent Kervigodou via les couverts et les chemins creux tandis qu’à l’Est la plage et la côte sont « nettoyées » La fin du combat est proche. L’oberleutnant SS est achevé après avoir raté son suicide. Ses soldats, aviateurs et marins se rendent par petits groupes. Le combat est fini. Il est environ 19h30.

Sur zone, 11 résistants ont été tués et 1 civil massacré. Près de Lézongar, au lieu-dit la Croix-Rouge, 3 résistants capturés ont été fusillés tandis, qu’ironie du sort, 5 FTP de Kléber rentrant en camion à Douarnenez meurent mitraillés à Len A Voa, près de Poullan sur Mer, victimes d’une méprise de l’aviation de chasse américaine, un sixième décédera des suites de ses blessures, une vingtaine d’hommes seront également blessés lors de ce triste épisode.

Du côté ennemi, une trentaine de morts est, dit-on sur le moment, dénombrée et enterrée à Beuzec-cap-Sizun mais seulement 16 corps seront exhumés en 1961 lors du transfert des restes vers le cimetière allemand de Ploudaniel, près de Lesneven, dans le Finistère Nord. 228 hommes sont faits prisonniers et livrés à Pont-Croix aux américains du 17th cavalry puis dirigés vers le camp de Plouay (Morbihan), tandis qu’on compte une vingtaine de blessés allemands (en sus des marins déjà victimes des combats navals du 23 août). 2 ou 3 prisonniers perdent la vie entre Lesven et Pont-Croix, gestes commis dans un contexte singulier et que regretteront ultérieurement leurs auteurs.

Les allemands restés retranchés dans les casemates de Lézongar sont assiégés par les FFI et les FTP. Ils se rendront aux américains le 20 septembre.
En 1946, le monument aux morts de Lesven est érigé à l'ouest du bourg de Beuzec Cap Sizun, sur la route départementale D7 reliant Douarnenez à la pointe du Van. Il représente un résistant armé d'une mitraillette Sten. Un insigne circulaire en tôle lithographié aurait été réalisé pour l’inauguration du monument ou, probablement, bien plus tard à l’occasion d’une commémoration des combats de Lesven. Il représenterait le FFI en pierre du monument.
Sources : - coupures de la presse locale, - « Le Finistère dans la guerre 1939-1945 », tome I, par G.M. Thomas et A. Le Grand, éditions de la Cité, 1981. - « La pointe de Cornouaille 1940-1944 » par J.J. Doaré et A. Le Berre, éditions AS3P, 2006, - documentation personnelle.


Lesven : la Résistance ouvre le feu

www.letelegramme.fr/ar/viewarticle1024.php?aaaammjj=20040825&article=8552753&type=ar
Publié le 25 août 2004



Sirocco de la compagnie FTP Kléber, de Douarnenez, photographié avant les combats de Lesven. A droite, le lieutenant Marcel Florc'h, chef de la compagnie de FTP Kléber, arrivée dès la première heure à Lesven.


Nous poursuivons la narration des terribles combats de la plage de Lesven, à Beuzec-Cap-Sizun, où se déroulera une cérémonie commémorative demain. Dans la nuit du 26 août 1944, les Allemands cantonnés dans le Cap-Sizun s'apprêtent à évacuer vers la presqu'île de Crozon, au départ de Lesven. Mais les forces de la Résistance ont été prévenues et occupent le site où se déroulera un long combat.


Les Allemands, sous le commandement de Max Gennerich, dont le navire avait été coulé lors du combat naval de la Gamelle, effectuent les premiers transferts de blessés vers les cotres.
Erreur tactique des Allemands
C'est à ce moment que des rafales d'armes automatiques partent de la pointe Est de la plage. Les FFI ont profité de la faute de tactique des Allemands qui, bien qu'arrivés les premiers sur la plage, ont négligé d'installer un dispositif de protection sur cette crête. Sans doute sous-estimaient-ils la capacité de leur adversaire.
Sept sections de FFI-FTP prennent position
Pourtant, le remue-ménage de la journée du 25 autour de Lezongar n'est pas passé inaperçu. La population se doute qu'il va se passer «quelque chose» et les FFI sont alertés. Le commandant Philippot envoie à Beuzec deux sections renforcées de la 7 e compagnie FFI Quimper-Bédéric cantonnée à Locronan. A cet effectif s'ajoutent cinq sections de Douarnenistes issues des 3 e compagnie FTP Kléber-Florc'h, 2 e compagnie FFI Marceau-Pellen, 4 e compagnie Tréboul-Berrou, et 5 e compagnie Ben-Hur-Le Guillou. Les positions sont assignées : la section Kléber, bien armée, occupera la pointe Est du vallon, juste au-dessus de la plage, Tréboul se tiendra en retrait, Marceau, Ben-Hur et les éléments de la compagnie Bédéric, peu armés, assumeront la couverture à l'actuel emplacement du monument.

Mais, dans l'obscurité, une section de Kléber s'égare et se retrouve avec les éléments Marceau. Un autre groupe est déjà sur place, venu de sa propre initiative. Six hommes du groupe Cotonea de Pont-Croix, qui surveillent la plage à l'arrière du gros rocher de Karreg-ar-gad.
Fusils mitrailleurs et grenades contre canons
Il est environ 2 h quand les FFI de la compagnie Tréboul-Berrou, gardant la côte à Pors-Peron, accourent sous la conduite du lieutenant Allaire. Non averti de la présence des autres FFI, Allaire ouvre le feu. Les FTP-Kléber déchaînent alors leurs deux fusils mitrailleurs en direction de la plage et le groupe Cotonea jette des grenades au fond du vallon. Réaction violente des canons allemands placés sur les cotres et sur le versant ouest, heureusement mal réglés. Après une première réaction de panique, Max Gennerich fait mettre à l'abri de la petite falaise les marins blessés prêts à embarquer et leurs camarades valides mais guère armés. Les canons font taire les armes des FFI et Gennerich fait évacuer les blessés sur Kervigoudou.

Les FFI se replient
Les FFI sont contraints d'abandonner le terrain. Le groupe Tréboul-Berrou se replie sur le village, perdant un homme, Jean Cloarec. Celui d'Allaire se retire à Kernabasquen, à 2 km au sud. Le groupe Cotonea, à l'abri des rochers, remonte sur la crête. Largement doté en grenades et appuyé par quelques Douarnenistes de Kléber possédant un fusil mitrailleur, ils dissuadent les Allemands d'escalader le flanc du vallon. Il est près de 4 h. Le combat durera jusqu'au soir. (A suivre)






  • Stacks Image 63

    J-Paul BIGOT-J-C CARIOU- Christian COLIN

    Link
  • Stacks Image 64

    Jean-Claude représentant l'ANACR

    Link
  • Stacks Image 65

    Lesven 26 08 2018 (1) (Medium)

    Link
  • Stacks Image 80

    Lesven 26 08 2018 (6) (Medium)

    Link
  • Stacks Image 83

    Lesven 26 08 2018 (7) (Medium)

    Link
  • Stacks Image 96

    Lesven 26 08 2018 (11) (Medium)

    Link
  • Stacks Image 97

    Lesven 26 08 2018 (14) (Medium)

    Link
  • Stacks Image 98

    Lesven 26 08 2018 (16) (Medium)

    Link
  • Stacks Image 99

    Lesven 26 08 2018 (22) (Medium)

    Link
  • Stacks Image 100

    Lesven 26 08 2018 (23)

    Link
  • Stacks Image 101

    Lesven 26 08 2018 (24) (Medium)

    Link
  • Stacks Image 102

    Lesven 26 08 2018 (25) (Medium)

    Link
  • Stacks Image 103

    Lesven 26 08 2018 (26) (Medium)

    Link
  • Stacks Image 104

    Lesven 26 08 2018 (27) (Medium)

    Link
  • Stacks Image 105

    Lesven 26 08 2018 (34) (Medium)

    Link
  • Stacks Image 106

    Lesven 26 08 2018 (36) (Medium)

    Link
  • Stacks Image 122

    Lesven 26 08 2018 (41) (Medium)

    Link
  • Stacks Image 123

    Lesven 26 08 2018 (43) (Medium)

    Link
  • Stacks Image 124

    Lesven 26 08 2018 (44) (Medium)

    Link
  • Stacks Image 125

    Lesven 26 08 2018 (46) (Medium)

    Link