« La paix et la liberté sont la garantie du bonheur des peuples » Serment de Mauthausen, 16 Mai 1945

Pôle de l’Étang Neuf 22480 Saint-Connan
Stacks Image 32
Prisonniers de guerre, 1940-1945, les raisons du silence
Informations pratiques
 
Exposition temporaire "Prisonniers de guerre, 1940-1945, les raisons du silence".
Visible du 7 au 19 novembre 2016, entrée libre et gratuite
7 au 12 novembre, 10h-12h et 14h30-17h30
12 au 19 novembre, sur rendez-vous au 06 32 70 61 57
 
Conférence-débat "Prisonniers de guerre, 1940-1945, les raisons de l’oubli".
Participation de Lucien Cadiou, auteur d’un livre-témoignage.  
Mercredi 9 novembre, 17h00,entrée gratuite
 
Vernissage de l’exposition temporaire mercredi 9 novembre à 18h45.
 
Les Ursulines (ancienne bibliothèque)
Place des patriotes, venelle du Forlac'h, 22300 Lannion
Stacks Image 20
Stacks Image 28
Stacks Image 30

Communiqué de presse - Exposition temporaire
Prisonniers de guerre, 1940-1945, les raisons du silence



Un groupe de bénévoles de différentes associations du Trégor se sont penché sur un phénomène étonnant : près de deux millions d’hommes jeunes ont subi, pendant la Seconde Guerre mondiale, jusqu’à cinq ans de captivité, dans des conditions de capture, de détention et de libération souvent dramatiques. Le groupe s’est attaché à reconstituer le maximum de trajectoires de prisonniers lannionais, trégorrois et bretons. Ils ont réalisé l’exposition "Prisonniers de guerre, 1940-1945, les raisons du silence" présentée aux Ursulines à Lannion du 7 au 19 novembre 2016.

A partir des témoignages et informations recueillies, le collectif de bénévoles propose une conférence le mercredi 9 novembre à 17 heures . Après une brève présentation des résultats de leur enquête, le public sera invité à apporter des témoignages et des informations supplémentaires. Le questionnement portera notamment sur l’oubli qui a suivi ces moments dramatiques qui ont pourtant concerné des millions de familles. Un sujet sur lequel il y a encore beaucoup à découvrir puisque les enfants des prisonniers sont encore nombreux dans notre société.

Les bénévoles organisateurs appartiennent notamment à l’ARSSAT, l’ACAWM, l’UNC, le Souvenir français et Skol Vreizh, toutes concernées par l’histoire de la dernière guerre, qui fait partie de leur champ normal d’activités.


Informations pratiques

Exposition temporaire
"Prisonniers de guerre, 1940-1945, les raisons du silence".
Visible du 7 au 19 novembre 2016, entrée libre et gratuite
7 au 12 novembre, 10h-12h et 14h30-17h30
12 au 19 novembre, sur rendez-vous au 06 32 70 61 57

Conférence-débat "Prisonniers de guerre, 1940-1945, les raisons de l’oubli".
Participation de Lucien Cadiou, auteur d’un livre-témoignage.
Mercredi 9 novembre, 17h00,
entrée gratuite

Vernissage de l’exposition temporaire mercredi 9 novembre à 18h45.

Les Ursulines (ancienne bibliothèque)
Place des patriotes, venelle du Forlac'h, 22300 Lannion

De l’occupation à la libération en Bretagne
Stacks Image 9
Stacks Image 14


Musée de la Résistance en Argoat – Pôle de l’Etang-Neuf

Conférence de Christian Bougeard
Dimanche 20 novembre 2016 à 15h00
« De l’occupation à la libération en Bretagne »


Christian Bougeard est professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université de Bretagne occidentale à Brest, chercheur au Centre de Recherche Bretonne et Celtique (CRBC).

Dans cette conférence, en s’appuyant sur les problématiques actuelles de la recherche historique et sur des documents iconographiques, Christian Bougeard se propose de traiter les principaux aspects de la période de la guerre, de l’Occupation et de la Libération de la Bretagne, du 18 juin 1940 (jour de l’arrivée des Allemands à Rennes) à l’année 1945.
Il examinera l’intérêt stratégique de la Bretagne pour les belligérants et le poids d’une occupation militaire de plus en plus lourde, la réalité du régime de Vichy et la mise en œuvre de sa politique de Révolution nationale, les réactions de l’opinion publique et les difficultés de la vie quotidienne (pénuries, prélèvements de main-d’œuvre, bombardements, répression croissante).
Seront aussi traités le collaborationnisme de groupuscules français et bretons (PNB,
bezen Perrot) ainsi que les étapes, les formes et les organisations (réseaux et mouvements) de la Résistance en Bretagne, sans oublier le poids des Français libres dont de nombreux Finistériens.
Il s’agit aussi d’analyser la préparation (montée au maquis, opérations de sabotage, bases de parachutistes SAS), les étapes de la libération de la région par les armées américaines en août 1944 (siège de Brest) ainsi que la transition des pouvoirs (le retour à la légalité républicaine), la mise en place de l’épuration et le retour à la démocratie élective en 1945.

Informations pratiques
5€ par personne. Accessible à tous. Nombre limité de places, réservation conseillée.
Pôle de l’Etang-Neuf - 22480 Saint-Connan
02 96 47 17
66/etangneuf.asso@orange.fr