Ils ont combattu avec nous

Stacks Image 282
Pour accéder au site, copier le lien sur Google:
 http://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.sovr.ru/&ei=-LfnTd24A46xhAeVnbXACg&sa=X&oi=translate&ct=result&resnum=1&ved=0CCEQ7gEwAA&prev=/search%3Fq%3Dwww.sovr.ru/%26hl%3Dfr%26prmd%3Divns
 
 
Le musée a un drapeau bleu-blanc-rouge avec le texte: "2 Bat-sur Stalingrad maquis de Spézet et de maquisard Penarpont» Deuxième Bataillon en vigueur au cours de la Seconde Guerre mondiale sur le territoire de la province de Bretagne en France. Banner a été reçu en 1949 et exposé au "Salon des cadeaux à Staline de l'URSS et les pays étrangers." Malheureusement, tandis que la légende, qui a participé à des événements associés à cette bannière a été perdu. Dans les archives du musée a été écrit: "de l'ex-guérilleros.
En 2005, le musée à la 60 e anniversaire de la victoire a été une exposition de "Ils ont combattu avec nous", consacrée au mouvement de résistance en Europe occidentale. Annonce de l'exposition avec plusieurs photographies, y compris les bannières et le 2e Bataillon, maquis "Stalingrad" a été envoyé au musée. Voir son fils, le commandant de bataillon Auguste Le Guillou, Bernard Le Guillou, et depuis lors pour lui de toucher la bannière est devenue une nécessité, une façon de s'acquitter de leur devoir de mémoire. En Mars 2011, Bernard Le Guillou a visité notre musée. Lors de la réunion, a reçu des informations que le drapeau appartient au bataillon, "Stalingrad" qui a été créé par les patriotes français à la fin de 1943. La première unité a été organisée en Penarpont Auguste Le Guillou. nombreux membres du parti ont été tués dans la lutte contre l'envahisseur nazi. À la fin de Juin 1944 a été formé par le maquisard 2e Bataillon du Spézet ville. Le bataillon a grandi, il a été rejoint les hommes des escadrons d'autres villes de cette province. En Septembre 1944, le bataillon a été d'environ 600 personnes. Bataillon Fighters participé à la libération du département de la ville du Finistère, et après la libération du Châteaulin (Penarpont) en Septembre 1944, le bataillon est rattaché à l'armée régulière. Une bannière en 1949 par Auguste le Guillou envoyé comme cadeau de Staline. Fils d'Auguste Le Guillou, Bernard a fait don aux matériaux musée sur l'histoire du bataillon, élevé par son père.
Photos d'archives d'Auguste Le Guillou raconter l'histoire d'un makizar équipe.

Sur la base de ces matériaux 19 mai 2011 dans le musée une exposition de nouvelles acquisitions sur l'histoire de la Résistance française. L'exposition a été visitée par Felicia Le Guillou, une sœur le commandant de bataillon Auguste Le Guillou, qui pendant la guerre était un médecin du bataillon "Stalingrad".

Plus loin dans l'histoire de nous laisser lors de la Seconde Guerre mondiale. efface et inexorable du temps beaucoup de ses manifestations, mais jamais effacés de la mémoire des peuples du courage et l'héroïsme de ceux qui ont sacrifié la vie et le sang versé, la poitrine, ont bloqué la voie de la pire ennemi de l'humanité du nazisme allemand. quelques survivants de cette époque terrible et héroïque, mais pas étonnant qu'ils disent que les gens sont vivants aussi longtemps que nous souviendrons d'eux. Et la confirmation de cette été pour nous l'histoire de la bannière de la deuxième bataillon maquisard "Stalingrad".
Musée adresse: Str. Tverskaya, 21 
Tel / fax:. (495) 699-99-12
E-mail: sovr_history@bk.ru

Bernard LE GUILLOU/MUSEE DE RUSSIE