Stacks Image 45


Madeleine  Riffaud

Mis en ligne le 23 août 2019
Stacks Image 50
ARTICLE EN CONSTRUCTION

"Je lui ai donné deux balles dans la tempe, et voilà" : par un beau dimanche de juillet 1944, Madeleine Riffaud, alias "Rainer" tue un officier allemand en plein Paris alors qu'elle na pas 20 ans. A l'approche du 75e anniversaire de la Libération, l'ancienne résistante devenue ensuite grand reporter, reçoit l'AFP dans son appartement parisien.

Source :
https://www.lepoint.fr/video/la-resistante-madeleine-riffaud-raconte-la-liberation-de-paris-07-08-2019-2328785_738.php

**********************


A 16 ans, elle vit en Picardie et s'engage dans la résistance à Paris. Elle est devenue franc-tireur, c'est-à-dire qu'elle fait partie du mouvement communiste de résistance intérieure des Francs-tireurs et partisans (FTP). Armée, elle participe à des actions de sabotage pour faire sauter des camions. Elle tue un sous-officier allemand mais est dénoncée. Elle est emmenée à la Gestapo où elle est torturée et condamnée à mort. En août 1944, elle est finalement libérée, avec deux autres co-détenues contre des officiers SS capturés par la résistance. Libre, elle poursuit ses idéaux et dirige un groupe d'une vingtaine de résistants du 19e arrondissement de Paris : la compagnie Saint-Just. Le 23 août 1944, avec son groupe, elle attaque un train militaire vers les Buttes Chaumont où 80 soldats allemands sont faits prisonniers. Elle amène sa compagnie place de la République donner l'assaut au dernier bastion SS de la capitale.

Source :
https://madamelemasson.weebly.com/le-blog/rue-toi-voir-ce-documentaire-sur-les-resistantes

**********************


Le 23 août 1944 ( Madeleine Riffaud née le 23 août 1924) lancera l'attaque du train allemand avec ses trois compagnons FTP-FFI sur la petite ceinture au niveau des buttes Chaumont..
Le 23 août 1944, le jour de ses 20 ans, Madeleine et sa compagnie bloquent un train blindé rempli d'Allemands à Paris. Cette action a contribué à la libération de la capitale, le 25 août 1944. © Coll. Madeleine Riffaud, Musée du général Leclerc et de la Libération de Paris – Musée Jean Moulin (Paris Musées

En savoir plus :
https://www.1jour1actu.com/france/fij-resistante-83194/

**********************

LES TROIS GUERRES DE MADELEINE RIFFAUD
Documentaire de Philippe Rostan
2010

LES TROIS GUERRES DE MADELEINE RIFFAUD

Considérée comme une des plus jeunes résistantes pendant la seconde Guerre Mondiale, Madeleine Riffaud est connue pour avoir abattu un officier nazi en plein Paris.
Arrêtée, torturée puis condamnée à mort, elle est miraculeusement sauvée par un échange d'otages au début de l'insurrection parisienne. Marquée à jamais par cette période à la fois intense et dramatique de sa vie, Madeleine Riffaud devient correspondante de guerre et grand reporter ! Ses engagements la mènent en Europe, en Asie et en Afrique où elle couvre différentes guerres jusqu'en 1973.
Source :
http://www.filmover.fr/les-trois-guerres-de-madeleine-riffaud.html


CHANSON Madeleine Riffaud ( engagement)
Publié le 16 Juin 2013 par annepaingault
Catégories : #3 ème


Madeleine Riffaud

 Ils me band'ront les yeux
Avec un mouchoir bleu
Ils me feront mourir
Sans me faire souffrir

Ils m'avaient tué un camarade
Je leur ai tué un camarade.
Ils m'ont battue et enfermée.
Ont mis des fers à mes poignets

-- Sept pas de long
A ma cellule
Et en largeur
Quatre petits -

Elle est murée- plus de lumière-
La fenêtre de mon cachot.
Et, la porte, elle est verrouillée.
J'ai les menottes dans le dos

- Tu te souviens ?
Soirs sur la Seine …
Et les reflets …
Le ciel et l'eau …

Ils sont dehors, mes frères de guerre
Dans le soleil et dans le vent.
Et si je pleure - je pleure souvent -
C'est qu'ici je ne puis rien faire.    

-- Sept pas de long
Et puis un mur
Si durs, les murs
Et la serrure.

Ils ont bien pu tordre mes mains
Je n'ai jamais livré vos noms.
On doit me fusiller. Demain.
As-tu très peur, dis ? Oui ou non ?

Le temps à pris
Le mors aux dents
Courez, courez
Après le temps !

Ceux-là, demain, qui me tueront,
Ne les tuez pas à leur tour.
Ce soir, mon cœur n'est plus qu'amour.
Ce sera comme la chanson :

Les yeux bandés
Le mouchoir bleu
Le poing levé
Le grand adieu

Source:
http://annepaingault.over-blog.com/article-chanson-madeleine-riffaut-71584353.html