Les Ami(e)s de la Résistance du Finistère.
Lettre de mai.
27 mai : Journée Nationale de la Résistance,
une exigence de l’Histoire.
 

Le 27 mai 1943, dans Paris occupé, le Conseil National de la Résistance se réunissait pour la première fois sous la présidence de Jean Moulin.
Jean Moulin, dit « Max » dans la clandestinité, premier Délégué Général en France occupée, Commissaire (ministre) du Comité Français de Libération National, premier Président du Conseil National de La Résistance,  Compagnon de la Libération, fut aussi le sous-préfet de Châteaulin de 1930 à 1933.

Le 27 mai 1943, après trois ans d’efforts, trois ans de vie précaire et dangereuse, le but était atteint. L’unité de la Résistance était totale. Dès mai 1940, alors qu’il était préfet de Chartres, Jean Moulin écrivait «  nous allons devoir résister, nous compter, nous unir ».
Dès ses premiers moments, le CNR se place sous l’autorité du CFLN, Comité Français de Libération Nationale, gouvernement provisoire que préside de Gaulle, à Londres. Jean Moulin, Commissaire (ministre) du CFLN, est le délégué en France occupée du Général de Gaulle. 
La création du CNR donnait à la Résistance unie une dimension nationale et une autorité accrue, en même temps qu’elle apportait au Général de Gaulle une légitimité indiscutable.
 « Dans cette guerre, où la patrie joue son destin, la formation du Conseil National de la Résistance, organe essentiel de la France qui combat, est un événement capital. » Ainsi commençait le message du Général de Gaulle, message lu à cette assemblée par Jean Moulin.
Actions engagées pour atteindre cet objectif dans le département du Finistère :
 -       lettre aux maires, les informant de notre volonté de faire du 27 mai la « Journée Nationale de la Résistance » (cf doc ci-joint)
I  -    Interventions auprès du Conseil Général, des Sénateurs et Députés du Finistère.
Dès 2006 – le Comité Départemental des  Amis de la Résistance du Finistère venait d'être créé -   le 11 mai, Madame Yolande Boyer, alors Sénatrice du Finistère et Maire de Châteaulin, ville  dans laquelle Jean Moulin fut sous-préfet, nous avait adressé la réponse suivante: « Je prends note de votre souhait et je vais étudier cette demande au niveau parlementaire. Une proposition de loi allant dans ce sens  va prochainement être déposée par mon collègue Pierre Masseret et je m’y associerai. 
-      Information sur le 27 mai 1943 en page d’accueil sur notre site internet,       www.lesamisdelaresistancedufinistere.com
-    Cérémonies organisées par les mairies à l’initiative des Comités Locaux : Brest,( Président du Comité, Charles Paperon), Pont- L'Abbé- où est inaugurée une rue Henri Rol-Tanguy en présence de son épouse Cécile et de ses filles Claire et Hélène- ( Président du Comité Bigouden, Alain Madec),  Concarneau ( Président du Comité Sud-Cornouaille, Jean Perru),  Scaër ( Président du Comité local, Pierre Fournet-Fayas).
     -  Projet, pour le 27 mai 2012 d’une commémoration à Quimper ( travaux près du buste de Jean Moulin actuellement)
 
Le 15 mars 1944, le programme d’action du Conseil National de la Résistance était unanimement adopté. Les grandes lignes de ce programme pour les libertés républicaines, la démocratie et la justice sociale demeurent d’actualité. Nous le soumettrons prochainement à votre réflexion.
 l’ANACR et les Ami(e)s de la Résistance demandent que le 27 mai, date anniversaire de la création du Conseil National de la Résistance devienne Journée Nationale de la Résistance.
ANNE FRIANT-MENDRES
anne.friant@wanadoo.fr