La Flamme de la Résistance
Stacks Image 2670


Alors que ce vendredi 16 novembre 2012, à l’occasion du 72e anniversaire de la création de l’Ordre de la Libération, les cinq communes “Compagnon de la Libération”, Nantes, Paris, Grenoble, Vassieux-en-Vercors et l’île de Sein se préparent à assurer la pérennité des traditions de l’Ordre, un livre collectif intitulé “La Flamme de la Résistance” paraît chez Cherche-Midi, avec le concours de plusieurs historiens et sous la coordination de Vladimir Trouplin, conservateur du musée de l’Ordre.

On y retrouve bien sûr le récit de l’implication des cinq communes que le général de Gaulle a décidé de faire “Compagnon de la Libération” et chacun peut y discerner les différentes formes d’engagements de Françaises et de Français, l’épaisseur du courage déployé, les sacrifices endurés et acceptés, la noblesse de l’action au service des plus grandes valeurs militaires et humanistes. 

Le colonel Fred Moore qui sera, de fait, le dernier chancelier de l’Ordre a fait mentionner cette belle citation d’André Malraux: “La plus belle sépulture des morts, c’est la mémoire des vivants”. Il y a aussi dans cet ouvrage des photos inconnues ou méconnues qui ont une forte valeur historique.

Vladimir Trouplin rappelle toutes les étapes de la réflexion et les différentes décisions adoptées avant que la loi n’assure la pérennité de l’Ordre en confiant au conseil des villes “Compagnon de la Libération” la responsabilité du devoir d’histoire tout en s’assurant le concours des vingt-trois derniers compagnons encore vivants pour garantir un passage de témoin réussi.

“La Flamme de la Résistance, les cinq communes compagnon de la Libération”, Cherche-Midi, 320 p., 14,50 euros.